6 a.m How to disappear completely… au IN d’Avignon 2016

opéra avignon6 a.m. How to disappear completely est une production du blitztheatregroup. Une femme d’apparence austère commence seule sur scène, et devant un grand voile blanc, à déclamer des vers de Ménon pleurant Diotima de Hölderlin. La femme quitte la scène. Le voile disparaît et s’offre alors au regard du public un monde souterrain, un sous-sol ? rempli d’échafaudages et de tubulures. Des hommes surgissent pendant que des vers sont toujours déclamés. Ils s’agitent comme attirés par les hauteurs de leur monde. Cette agitation se décuple lorsque tombe d’un ciel noir et invisible des morceaux de pierre, de plâtre…

La pièce est en langue grecque (avec surtitrage). Les agitations de cette femme et de ces hommes, sans grande unisson, évoquent une succession de tableaux. Au premier abord, le spectacle possède un haut pouvoir déprimant. Tout semble sans issue. L’avenir ne parait pas assuré. Mais les jeux de lumière et notamment la scène où des volutes de fumées envahissent l’espace et montent derrière le grand voile blanc de nouveau resurgit (nous sommes à l’air libre) au point d’obscurcir lentement l’astre solaire est de toute beauté visuelle. De nouveau dans le monde souterrain, les hommes grimpent sur les échafaudages, manipulent des espèces de cerfs volants cuivrés, des branches tombent du ciel, des hommes se réfugient dans une grande boîte, ils reviennent et jettent au ciel des pierres etc…. l’effet de tous ces mouvements n’est pas propice à faire naître l’espoir et l’euphorie. C’est donc avec humour, et science bien poussée du contraste, que scintillera au milieu de ce monde de chantier le mot « enthousiasme » dessiné par un immense néon. Bien sûr « enthousiasme » brillera sur scène en langue grecque avec la beauté des lettres de l’alphabet grec. Néanmoins, n’oublions pas qu’enthousiasme, qui a des racines grecques, évoquait la possession ou le transport divin. Ici le blitztheatregroup nous donne à voir des individus possédés par la foi en une sortie possible de leur monde et en une rencontre avec un dieu protecteur et bienveillant. Le surgissement du néon en pleine scène est bien une indication de leur combat et de l’ironie de leur situation.

Le public aimerait disparaître à son tour tant le spectacle donne le bourdon en dépit de sa6am splendeur visuelle mais une splendeur de chantier, de ferrailles, de gravats. Jouer cette pièce à l’opéra d’Avignon est une bonne idée tant le contraste entre le décor de la salle et celui de la scène est frappant. Ce contraste, cette agitation sur scène, les beaux jeux de lumière et cette langue étrangère réussissent à captiver. Il est vrai 6 a.m. How to disappear completely dure à peine plus d’une heure. La durée a été habilement et intelligemment déterminée par les artistes. Cette production du In n’est plus visible sur la scène d’Avignon. N’hésitez pas à vous y rendre lors d’une reprise dans une autre ville car ce spectacle atypique ne laisse pas indifférent.

Fred Lecoeur.

Advertisements

Une réflexion sur “6 a.m How to disappear completely… au IN d’Avignon 2016

  1. Pingback: Avignon 2016 tire sa révérence avec élégance | Editions SansQu'ilSoitBesoin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s