Mangeront-ils ? : une pièce politique de Victor Hugo, possédée par ses acteurs.

imageMangeront-ils ? La question est capitale, la réponse est vitale. Sans nourriture, point de forces. Sans force, plus de combat, plus de survie, plus d’amour. Ils mangeront, sans doute les mets de la table du Roi, et ce jour la, ils régneront. Qui ça ils ? Mais voyons, le peuple ! Les gueux ! Ceux qui n’ont plus de dents, ceux qui sont vêtus de haillons, ceux dont on se moque. Un roi despote n’en est pas moins manipulable pour peu qu’il soit crédule, attaché aux présages et férocement soucieux de vivre le plus longtemps possible. Victor Hugo a écrit un texte révolutionnaire : il invite le peuple d’en bas à prendre possession du palais et à s’emparer du pouvoir.

Sur scène, trois acteurs, deux marionnettes et six personnages…magie du théâtre. Claire Chauchat, sortie d’un rêve élisabéthain, interprète la musicienne/conseillère du Roi et la vieille sorcière tapie dans les bois ; Lucie Jousse est le Roi, un roi despote, irascible, jaloux, un roi juché sur son cheval de bois comme un pion sur le plateau d’un jeu, un Roi magistral ; Victorien Robert est l’homme des bois, vêtu de hardes mais plein de panache, il a l’éloquence et la générosité d’un Robin des bois. Les trois acteurs subjuguent par leur jeu puissant et leur maîtrise du texte. La mise en scène inventive fait du petit plateau du théâtre des Barriques un espace à la hauteur des personnages. L’action s’y déploie sans contraintes. Une forme de magie opère avec la sorcière des bois. Le cheval du Roi et les figurines du souverain servent à merveille une royauté manipulatrice, dénuée d’empathie où le pouvoir est jeu et où, d’un revers de main, tout peut être expulsé du théâtre du monde.

Le texte de Victor Hugo est un camouflet pour les vieilles monarchies et les puissants. Il faut dire que l’écrivain, pour des raisons fort peu louables (refus d’octroi d’une pension), avait pris en horreur toute tête surmontée d’une couronne. Une certaine jubilation grandi au fur et à mesure que s’assemblent les pièces nécessaires à l’épilogue. Cette jubilation, savamment alimentée par des acteurs portés par leur texte et au service de leur personnage, fait du spectateur un témoin satisfait de voir la souris devenir chat et le chat devenir souris. Inversion des rôles mais ne remplace t-on pas un despote par un autre despote certes plus éclairé ? Au public de trancher cette question.

« Mangeront-ils ? » est un spectacle de qualité et très critique sur le règne des puissants placésimage au sommet du pouvoir plus par le hasard que par leur qualité humaine et politique.

A voir absolument au théâtre des Barriques, à 18h45.

Fred Lecoeur.

Advertisements

Une réflexion sur “Mangeront-ils ? : une pièce politique de Victor Hugo, possédée par ses acteurs.

  1. Pingback: Avignon 2016 tire sa révérence avec élégance | Editions SansQu'ilSoitBesoin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s