Avignon 2016 / Le Off / Fille de ! / Sénoville

imageMarie-laure Sénoville présente un One woman show émouvant par son sujet (parfois) et par la prestation de son interprète (toujours).  M.L. Sénoville incarne l’héritière de la biscuiterie Dassainville. Qui dit héritière dit héritage et donc transmission. Oui, mais transmission de quoi et par qui ? La Dassainville découvre que la recette des biscuits maison incorpore de la vanille Bourbon et de la noix de coco. Scandale ! Vanille et noix de coco ne sont pas des produits locaux. Ces ingrédients proviennent de l’étranger et viennent corrompre une recette traditionnelle et bien de chez nous. Mais le scandale se révèle être encore pire que la recette corrompue des biscuits : la Dassainville n’est pas la Dassainville mais le résultat d’une copulation fautive d’une mère infidèle avec un juif ! Il y a des gènes imprévus dans la recette ! Le coup est dur quand on sait que l’héritière, dont on n’est plus très sur qu’elle hérite de la biscuiterie, est une élue municipale vantant la préférence nationale, faisant vivre sa belle mère dans un garage et mère d’une fille qui la renie pour ce qu’elle est.

M.L. Sénoville nous entraine à la suite de son errance. Il s’agit pour la Dassainvilleimage d’accepter son passé et de s’en émanciper. Il s’agit plus surement pour elle de faire tomber les masques et de se regarder lucidement pour mieux savoir où elle ira demain. Sera-t-elle suffisamment forte et habile pour enfin vivre sa vie de femme en portant sur ses épaules ses racines biologiques et adoptives, par défaut, sans que le poids de son identité soit un fardeau ?  A cette question, nous aurions envie de répondre par l’affirmative tant le personnage et surtout son interprète savent émouvoir.

Le spectacle se veut comique mais le traitement du sujet et l’appropriation du texte, par moment perfectible, font perdre de la force à certains passages dotés d’un fort potentiel comique. Ne soyons pas critique de façon trop excessive et négative : on rit beaucoup et plus la pièce sera jouée, plus son potentiel sera exploité. L’engagement de l’actrice dans son rôle nous plonge aussi dans une sorte d’introspectionimage inattendue. Ce spectacle nous touche et par moment, lorsque M.L Sénoville se laisse totalement absorber par son personnage, une sorte de magie jaillit de la scène. Il y a beaucoup d’humanité dans cette prestation théâtrale et cela permet de gommer certaines références lourdes et sans nuances sur la judéité ou la préférence nationale.

M.L. Sénoville est une actrice qui ne laisse pas leMASevoville public indifférent. Avec ou sans noix de coco, mordre dans les biscuits Dassainville est tout de même très agréable.

« Fille de !«  se découvre à la Maison IV du chiffre, à 13h30 rue des teinturiers, Avignon.

Fred Lecoeur

Publicités

Une réflexion sur “Avignon 2016 / Le Off / Fille de ! / Sénoville

  1. Pingback: Avignon 2016 tire sa révérence avec élégance | Editions SansQu'ilSoitBesoin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s